Et si c’était une petite zébrelle ?

zèbre - zébrelle

Elle a bientôt 4 ans et nous devrons un jour la tester pour la précocité. Au fur et à mesure des rdv, un petit profil de zébrelle se dessine…

hautes comme 3 pommes

Olivia voit une psychologue désormais et c’est au rdv chez l’orthophoniste qui « a lâché » le fait qu’Olivia est probablement une enfant précoce. Je ne sais pas encore le résultat de ce bilan qui a été soumis à la coopération pas toujours présente. Ce qui a mis cette puce à l’oreille c’est Olivia: sa façon d’être et sa manière de fonctionner.

Deux professionnelles: une qui l’a parfaitement cernée même plus dès le premier rdv et une qui pose directement le mot « précocité ». Surtout deux professionnelles qui ont un discours qui se rejoignent en d’autres termes.

Et maintenant ?

On attend le prochain rdv chez la psychologue pour lui parler de ce que pense l’orthophoniste. Le test psychométrique ne sera pas pour tout de suite, on va attendre qu’Olivia grandisse afin qu’elle coopère et que le test ne soit pas biaisé. La finalité du test n’est pas d’avoir un chiffre de QI mais d’en savoir plus sur son mode d’emploi pour pouvoir mieux nous adapter à elle. Car au final, c’est surtout ça, une chose de sûre: Olivia a un mode de fonctionnement différent.

Alors je me documente et je lis (j’ai pris à la médiathèque: « l’enfant précoce au quotidien » de Brigitte Millêtre: c’est « drôle » comme j’y retrouve Olivia en le lisant).

Olivia fait plus d’activités à la maison mais dur dur de la suivre. Elle change dès que ça ne l’intéresse plus: 3 jours à faire des jetons la semaine dernière et elle ne veut plus les voir ! Elle est du coup encore plus en demande. Fini le mode Slow Life en rentrant de l’école: et il y a moins de crises le soir à l’occuper contrairement à sa soeur qui se pose tranquillement après sa journée d’école !

Et je me pose la question de l’école: parfois Olivia rentre boudant, de mauvaise humeur, elle s’est ennuyée mais ne laisse rien transparaître à sa maîtresse. J’attends d’avoir le prochain rdv chez la psychologue pour voir comment aborder ce point là. Nous avons eu ce cas en début d’année puis là juste avant les vacances.

On va avancer pas à pas avec cette composante probable jusqu’à ce qu’elle soit prête à ce qu’on ait une réponse nette !

zèbre - zébrelle

Laisser un commentaire